F.C. Fontaines

LOISIRS - Un match à oublier

24 Novembre 2015, 14:01pm

Jons - FC Deux Fontaines  5-1 (3-0)

Terrain : pelouse naturelle, arrosée

 

Arbitre : Tsonga Collina

 

Jons (rayé noir et blanc) accueille donc le FC deux Fontaines (Jaune et Bleu) au complet (enfin avec des remplaçants c'est déjà pas mal).

 

Le match débute plutôt favorablement pour le FC2F qui déroule le jeu et s'offre plusieurs occasions franches?

Mais toutes les frappes finissent à quelques mètres au dessus du but adverse…

 

La bonne entame de match se poursuit durant une vingtaine de minutes, jusqu'à ce que Jons reprenne la domination du milieu de terrain, avec notamment un numéro 92 ne distribue le jeu dans l'axe. L'équipe ne fait pas le poids face à ce joueur, qui obtient régulièrement des coups francs généreux… ça durera tout le match.

 

Souvent, le jeu sera lancé dans le dos de la défense Fontainoise. Christophe dans l'axe, peine à organiser une défense quelque peu désorganisée et mise à mal par le positionnement et les déplacements adverses.

 

Par trois fois Cédric sera fusillé à bout portant.

 

En cette fin de première mi-temps, Fontaines coule et l'arbitre maintien les têtes sous l'eau, probablement incité par les réclamations incessantes de Jons. Les Fontainois moins habiles en communication, doivent accroître ces décisions à sens unique.

 

Mi-temps : 3-0… Changement d'une partie de l'équipe, l'effectif le permet.

 

Début de seconde mi-temps semblable à la première, avec quelques occasions pour les Fontainois. A noter un superbe geste défensif de Yoan, devant le but adverse, et qui sauve donc l'équipe d'un espoir de relancer le match grâce à une frappe à bout portant, à ça du but : [ ] (taille réelle, échelle 1/1 sur l'écran).

 

Jons pli, mais ne rompt pas et reprend même le dessus. Les Fontainois retombent dans leur travers, parlent beaucoup, et jouent moins… Vivien Saccomano parle, réclame, s'emballe… changement.

 

Malgré les impacts peu engagés, le jeu est haché par de nombreuses fautes sifflées en faveur de Jons, Tsonga Collina a, semble-t-il, définitivement choisi son camp.

 

Il faut un ballon perdu dans l'axe et qui profite à Anthony pour offrir l'une des seules véritables occasions. Celle-ci sera la bonne et Anthony va marquer seul face au gardien.

 

La domination de Jons se traduit par de plusieurs débordements, un en particulier, sur la droite, voit les joueurs au coude à coude… l'attaquant chute, simulation, plongeon, réclamation… l'arbitre laisse jouer. Le banc du FC2F blague en réclamant un penalty et ironise sur les talents d'arbitrage et d'impartialité de l'homme en jaune (fluo).

 

Mais l'ironie reprend ses droits quelques minutes plus tard lorsqu’Anthony est stoppé net dans sa course et dans la surface adverse, semble-t-il pour n'importe quel amateur du ballon rond, de manière peu réglementaire…

 

La rencontre semble se rééquilibrer par période, mais pour éviter cela, Tsonga Collina monte à la volée et se permet de sortir Gilles pour son extrême vulgarité envers un joueur de Jons qui vient de le menacer ou de l'insulter ou les deux : « pardon, est-ce-que vous auriez amabilité de répéter, je n'ai pas saisi vos propos » (citation presque pas modifiée)… Carton Blanc.

 

L'équipe Fontainoise n'y est plus, désorganisée, ne peut plus lutter et subi jusqu'à la fin du match en prenant coup sur coup deux buts supplémentaires.

 

Score final 5-1

 

Nous noterons tout de même quelques beaux gestes… Pat, d'une superbe acrobatie et pour le plaisir des yeux, tente une interception aérienne spectaculaire (pour un joueur de cet ag* !, de cette expérience) avant que le ballon ne soit immédiatement perdu par la suite… un geste pur passé inaperçu.

 

Nous noterons également le bel état d'esprit de Jons lors de la dernière action menée par Kevin dans une ultime tentative, lorsque le défenseur dépassé hurle un magnifique « prout » (citation non modifiée) au moment de la frappe. Dernier mot du défenseur qui résume ici l'état d'esprit de cette équipe rayée… Un match loisir comme on ne les aime pas…

 

Votre serviteur, journaliste d'un (mauvais) jour,

Hugo.

LOISIRS - Un match à oublier